Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche


Matthew Phipps Shiel

1865-1947




Né dans l’île Montserrat des Caraïbes, cet auteur britannique est considéré comme l’un des précurseurs de la science-fiction moderne, avec une œuvre abondante, dont The lord of the sea et surtout, son roman le plus connu, The purple cloud.

D’origine irlandaise, Shiel a connu un sort peu banal: il a été proclamé roi de la petite île (déserte) de Redonda, dans les Caraïbes, dont son père s’était emparée… A l’âge de 15 ans, il a ainsi été «couronné», et reconnu comme souverain par le British Colonial Office. Ce qui ne l’empêcha pas de passer la majeure partie de sa vie en Grande-Bretagne. A sa mort, il désigna l’homme de lettres John Gawsworth comme son successeur sur le trône…

Son œuvre littéraire lui valut l’admiration de nombreux écrivains, comme Wells. The purple cloud est souvent considéré comme un chef d’œuvre du roman de science-fiction sur le thème du dernier homme sur Terre.

Mais un autre aspect de l’œuvre de Shiel tient à ses convictions et à ses fantasmes idéologiques. Il fut notamment l’auteur de The yellow danger (1898), qui popularisa l’idée du «péril jaune». Shiel était également obsédé par le thème du grand complot juif international, ce qui apparaît très clairement dans The lord of the sea. Selon Gennady Ulman, «sa philosophie personnelle était un mélange de Nietzsche, Léon Tolstoï et Herbert Spencer, de racisme et de darwinisme social».

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche