Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche



Il faut sauver la Reine !

Daniel Picouly
Frédéric Pillot (illustrateur)

238 pages
Albin Michel - 2014 - France
Humour - Roman

Intérêt: *

 

 

Ce petit roman est une réécriture animalière des Trois mousquetaires ou plus précisément de l’épisode des ferrets de la reine. Les personnages sont tous des oiseaux de Paris. D’Artagnan est Little Piaf, un moineau. Les trois autres mousquetaires sont des « zozios » tandis que les gardes du cardinal sont des pigeons. Constance devient Obstinée, une pervenche/oiseau lingère de la reine Grande Tourterelle, etc. Tous ces oiseaux nichent sous les toits de Paris mais se comportent comme leurs modèles humains.

L’histoire reproduit donc à grands traits le début des Trois mousquetaires avec quelques divergences notables comme une plongée dans les geôles du cardinal. Le voyage à Londres, effectué sur le dos d’un albatros, permet aussi à Little Piaf/d’Artagnan d’apprendre qu’il est le neveu de l’équivalent de Buckingham.

Ecrit pour un jeune public, le livre est parsemé de notes et encadrés pédagogiques qui vont d’explications sur la façon de faire les révérences à la Cour jusqu’au texte de La vie en rose d’Edith Piaf, chantée dans un cabaret de la capitale. Très étrangement dans un livre destiné à des enfants, une page entière détaille les pires tortures pratiquées dans les temps anciens.

Pas très convaincant, Il faut sauver la Reine ! bénéficie malgré tout de deux atouts : une écriture enlevée et les abondantes illustrations de Frédéric Pillot aux innombrables détails.

 

Extrait de l’Episode 10 L’aigue-marine

Bouquinette, Obstinée, Little Piaf et les Zozios sont réfugiés dans un coin d’obscurité sur le balcon des appartements privés de la Reine. A travers la fenêtre, ils observent ce qui se passe à l’intérieur. Ce qu’ils voient les inquiète. La Reine, en tenue de nuit, est en conversation animée avec le Roi, qui paraît fort fâché. A la lueur des chandelles, son visage si doux d’ordinaire est fermé et sévère.

Il tient à la main l’écrin de velours bleu du Sublime Semainier. Il est vide. En retrait, près de la cheminée, le Cardinal se tient silencieux, humble, la mine fort ravie par la dispute.

— Qu’est-ce qu’ils se disent?

— C’est facile à imaginer, Little Piaf.

— Parle pour toi, Obstinée. Tu connais tous les petits secrets de la Reine.

— Little Piaf a raison. D’ailleurs, il serait temps que tu nous les révèles.

— Je ne peux pas, Bouquinette.

— Et pourquoi ?

— J’ai peur que vous n’aimiez plus notre Reine quand vous saurez.

On s’insurge, on s’émeut, on se vexe. Comment Obstinée peut-elle penser ça ? On s’engage, on promet, on jure : jamais rien ne pourra altérer l’amour indéfectible de chacun pour la Reine.

— Alors, je veux bien vous le dire : la Reine a un amoureux !

Un coup de tonnerre s’abat sur le palais, des éclairs déchirent le ciel, les jardins s’enflamment, l’incendie gagne, court la façade, saute sur le balcon et embrase Bouquinette, Little Piaf et les ZoZios. Bientôt, il n’en reste plus que des statues calcinées prêtes à tomber en cendre, grillées de stupéfaction.

— Vous voyez, je savais bien que vous ne l’aimeriez plus dès que vous apprendriez son secret.

Bouquinette est triste. Parfois, il vaut mieux ne rien savoir.

— Moi, je trouve que c’est la meilleure nouvelle de la journée !

On regarde DesVosges, sans savoir quoi penser.

— Allons, mes amis, soyons francs ! Chacun sait que le Roi ne s’intéressait pas à la Reine et la délaissait pour d’autres distractions. C’est un secret d’hirondelle...

— De polichinelle !

— Merci, Bouquinette... La Reine a un amoureux ! C’est formidable ! Cela devrait nous réjouir. Qu’est-ce qui peut arriver de mieux que d’être amoureux ?

On cherche. On ne trouve pas. On crie « Hourra ! ». Mais en silence. Ce n’est pas le moment de se faire repérer par le Cardinal, resté seul avec la Reine.


 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche