Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche



Le rendez-vous des héros

Paco Ignacio Taibo II

132 pages
1987 - Mexique
Roman

Intérêt: **

 

Court roman très politique écrit après l'écrasement du mouvement des étudiants de Mexico, en 1968. Le personnage principal, Nestor Roca, est dans un lit d'hôpital, où il ressasse la défaite, les déceptions, les désillusions... Mais il prépare la revanche du mouvement populaire en invitant tous ses héros favoris à la rescousse: les mousquetaires, Sherlock Holmes, la Brigade légère, les Tigres de Malaisie, le shérif Wyatt Earp, etc... Bref, le gotha de la littérature populaire. Tous répondent et viennent déclencher la Révolution à Mexico...

Ce curieux roman terriblement désenchanté est marqué par une très brève apparition des mousquetaires.

Extrait du chapitre 13 Flics et mousquetaires

(...) Pendant ce temps, le gros ouvrait les tiroirs de la table de nuit et vidait sur le sol des cartes, des crayons, des livres, des médicaments et des carnets de notes, sans leur attribuer grande importance.

Tu as arraché l'aiguille de la perfusion, au cas où, et tu l'as lancée à la figure du vérolé.

- Quel manque d'éducation, a-t-il commenté.

La porte s'est ouverte au même instant pour livrer passage à l'infirmière de nuit, qui a contemplé la scène d'un air paniqué.

- Mais que font donc ces messieurs? a-t-elle demandé en criant.

- Police judiciaire, a répondu le gros, en sortant sa plaque métallisée.

Le vérolé n'a pas perdu son temps en explications et l'a prise par le bras pour la jeter dans le fauteuil.

- Et toi ma jolie, comment tu t'appelles? a demandé le gros à l'infirmière paniquée qui commençait pourtant à extraire de sa frayeur une bonne dose de colère et les regardait le sourcil froncé.

- Silvia Singer, je suis l'infirmière de nuit.

- Eh ben dites-donc! Les malades doivent pas s'ennuyer la nuit avec vous.

- Vous êtes des hommes morts, as-tu dit brusquement, tandis que tu essayais de retrouver une position dans ton lit de cirque.

Un des éclats du flacon de perfusion t'avait entaillé la joue et tu saignais.

- Un vrai macho mexicain, a dit le gros.

- Pas la peine de t'exciter, nous sommes seulement chargés de te chauffer un peu jusqu'à l'arrivée du capitaine, a répondu le vérolé, dont le regard visqueux suffisait à clouer l'infirmière dans le fauteuil.

Le gros s'est gratté le menton avec le canon de son pistolet.

- Vous n'auriez pas par hasard des verres et des glaçons? a demandé le gros à l'infirmière.

L'infirmière l'a regardé fixement.

- Espèce de gros porc, nous sommes dans un hôpital, a-t-elle répondu.

Le vérolé s'est approché et l'a giflée.

- On ne parle pas comme ça au sergent Robledo.

- Du calme Malpica, a dit le gros.

La porte s'est ouverte à nouveau et un homme vêtu d'un chapeau à plume et d'une longue cape en velours cramoisi s'est introduit dans la chambre. Derrière lui deux autres vêtus de même ont fait leur entrée.

Le gros les a regardés avec surprise. Il n'a pas eu le temps de braquer son pistolet. Le premier a ouvert sa cape et l'acier d'une rapière de Tolède a brillé. Son estocade a transpercé proprement la gorge du sergent Robledo. Le vérolé a essayé de se retourner mais l'infirmière lui a envoyé un coup de pied dans les couilles en visant si juste qu'il s'est plié en deux. Lorsqu'il a essayé de relever la tête, trois pouces d'acier lui ont transpercé la poitrine.

Athos a essuyé son épée sur la chemise du vérolé.

- Dis à Aramis d'entrer, a-t-il demandé à l'homme qui avait pénétré le premier dans la chambre.

Il t'a adressé un sourire enchanteur.

- Des choses pareilles ne devraient pas arriver dans un hôpital, a dit l'infirmière, tout à fait remise.

- Messieurs, il nous faut sortir d'ici. La situation peut devenir intenable d'un moment à l'autre, a dit Aramis en entrant dans la chambre. D'autres sbires sont postés à l'entrée de l'hôpital et il y en a un au bout du couloir.

D'Artagnan t'a aidé à descendre du lit. L'infirmière s'est approchée pour nettoyer la blessure de la joue.

- Mais que faites-vous ici? as-tu demandé.

- L'odeur de ce brasier, monsieur, se hume à des milliers de lieues à la ronde, a répondu Porthos.

- Mademoiselle, vite, un brancard, a dit Athos, qui d'un geste superbe s'est enroulé dans sa cape dont ne dépassait plus que l'épée.

- Où allons-nous?

- En lieu sûr.

L'infirmière a lancé un clin d'oeil à Aramis.


 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche