Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche


La tour de Nesle
grand roman historique tiré du célèbre drame de Frédéric Gaillardet et Alexandre Dumas

Henri Demesse

1760 pages
Jules Rouff et Cie Editeurs - 1880 - France
Roman

Intérêt: *

 

Note: la date indiquée n'est qu'une hypothèse. Le livre lui-même n'est pas daté et il n'apparaît dans aucune bibliographie.

Cet ouvrage est une véritable curiosité. Par sa taille, déjà:1760 pages grand format, de quoi décourager les meilleures volontés de lecture! Par son contenu, ensuite. Le dos du volume affiche: La Tour de Nesle, Gaillardet et Dumas.

Or, l'ouvrage portant ce nom et signé de ces deux auteurs n'est rien d'autre qu'une pièce de théâtre d'une centaine de pages... La page de garde de ce monstrueux volume est légèrement plus explicite, portant la mention: La Tour de Nesle, grand roman historique tiré du célèbre drame de Frédéric Gaillardet et Alexandre Dumas.

Il faut en fait attendre la page 1759 pour que le mot de l'énigme soit révélé, sous forme d'une postface intitulée: "A Messieurs Jules Rouff et Cie, Editeurs". Un texte suffisamment curieux pour mériter d'être reproduit in extenso, puisqu'il s'agit d'un véritable manifeste du plagiat...

Chers Messieurs,

Quand, munis de tous les droits qui vous assuraient l'exclusive autorisation indispensable, vous avez voulu donner au public, en livraisons illustrées, La Tour de Nesle, vous avez estimé que - après le succès de la récente publication de mon roman Marguerite de Bourgogne, pour lequel j'avais amassé tant de documents sur l'admirable fin du XIIIème siècle... connaissant l'époque aussi complètement qu'il était nécessaire pour la reconstituer autant que possible dans une oeuvre d'imagination - j'étais tout indiqué pour écrire le roman qui devait être tiré du célèbre drame de Frédéric Gaillardet et Alexandre Dumas.

J'ai accepté les propositions que vous m'avez adressées, dans ce sens, tout heureux que j'étais de contribuer à répandre, et à faire apprécier, sous une forme nouvelle, ce chef d'oeuvre de la scène française.

Toutefois, me disant que tous les personnages que j'allais faire évoluer, et toutes les scènes dans lesquelles ils évolueraient, appartenaient à Frédéric Gaillardet et Alexandre Dumas... me disant, de plus, tout d'abord, que La Tour de Nesle, sous sa forme de roman, ne constituerait qu'une adaptation du drame, j'ai pensé qu'il convenait que l'oeuvre, tant et si justement réputée, ne portât que les noms, seuls, de ses auteurs.
De son vivant, le grand et immortel conteur Dumas eut vingt collaborateurs anonymes - ne se flattait-il pas d'avoir des collaborateurs comme Napoléon avait des généraux? - parmi lesquels, et pour ne citer que les plus connus, on peut nommer: Paul Meurice, Auguste Maquet, Théophile Gautier, Gérard de Nerval, Paul Lacroix, G. de Cherville, Paul Bocage, Hippolyte Auger, etc... etc... Rien de plus honorable, pour moi, que de pouvoir me dire, aussi, le collaborateur, anonyme, de cet homme, qui fut, selon l'expression bien connue: "une force de la nature".

Il m'a fallu plus de deux années pour écrire le roman que l'on vient de lire.
Puis-je déclarer, à présent, que, ces deux années, je les ai vécues en me répétant, de plus en plus, chaque jour, que, contrairement à mes prévisions premières, je faisais mieux qu'une oeuvre d'adaptateur?

Ainsi que je me l'étais proposé, j'ai suivi, il est vrai, très scrupuleusement - comme il convient quand on touche à une oeuvre si connue et si puissamment composée - les scènes du célèbre drame; mais j'ai dû lui donner, sous la forme du roman, des développements considérables qui m'appartiennent absolument: on s'en rendra compte, exactement, en lisant le drame, et le roman, séparément.

Bref, la publication achevée, il me paraît que je peux, sans scrupules, et, même, me voilà convaincu que je dois, pour augmenter, légitimement, mon bagage littéraire de ce qui m'appartient, revendiquer la part que j'ai apportée à l'oeuvre sous sa forme nouvelle, et me dire - ce que je fais ici, avec votre agrément, chers Messieurs - l'auteur du roman La Tour de Nesle, tiré du célèbre drame de Frédéric Gaillardet et Alexandre Dumas.

Henri Demesse

 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche