Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche


Batardi
Ou le désagrément de n’avoir ni mère ni père, Existence d’homme en cinq portions

M. Dupin

40 pages
J. N. Barba, libraire - 1831 - France
Humour - Pièce de thêatre

Intérêt: **

 

Cette pièce a été représentée pour la première fois au Théâtre des Variétés à Paris, le 30 mai 1831.

Il était courant, au XIXème siècle, qu’une pièce de théâtre ayant du succès suscite aussitôt diverses parodies. Les grandes pièces de Dumas n’ont pas fait exception à la règle, qu’il s’agisse de Henri III et sa cour (avec Cricri et ses mitrons), de Kean (avec Kinne) ou, ici, d’Antony.

Dans tous les cas, il s’agit pour les auteurs des parodies d’exploiter au plus vite un succès commercial: Batardi est représenté le 30 mai, soit moins de quatre semaines après la première d’Antony, qui date du 3 mai 1831. Et les parodies en question cherchent à faire rire en s’appuyant de très près sur des modèles que les spectateurs connaissent très bien, parce qu’ils viennent de les voir ou parce que les journaux et les conversations en ville en sont plein.

Ce Batardi obéit à toutes les «règles» du genre. Le mélodrame romantique de Dumas, où des membres raffinés à souhait de la haute société rivalisent de grands sentiments, est transposé dans un milieu de boutiquiers ridicules. Le mari de l’héroïne Adèle (qui reste Adèle dans la parodie) devient négociant en bœufs. Antony devient Batardi, vitrier de son état (essentiellement, semble-t-il, pour justifier l’immortelle réplique suivante: «Il se moque bien des verres! mais si tu entendais sa prose!»).

L’intrigue suit de très près celle du modèle: la réapparition de Batardi longtemps après le mariage d’Adèle, son accident qui l’amène à séjourner chez celle-ci, l’aveu de son amour, le «traquenard» tendu par Batardi à Adèle dans une auberge, etc… (voir une notice complète sur Antony sur le site dumaspere.com)

Le mécanisme de la parodie revient pour l’essentiel à tourner en ridicule les «sentiments élevés» des personnages de Dumas. Batardi est tellement obsédé par sa bâtardise qu’il y voit l’explication des attitudes les plus anodines des gens de son entourage. Quand il propose à Adèle de s’enfuir avec elle et qu’elle refuse, ne voulant pas abandonner son enfant, c’est parce que ce dernier est tellement insupportable qu’elle ne peut tout de même pas jouer un aussi mauvais tour à son mari que de lui laisser le garnement…

La pièce est également entrecoupée de couplets comiques chantés sur des airs à la mode.

L’ensemble ne déborde pas d’inventivité, mais est honnêtement troussé. On peut supposer que Batardi faisait bien rire les spectateurs de l’époque qui venaient de voir Antony. Signalons une autre oeuvre dérivée d'Antony: le gros roman "mondain" Le fils d'Antony.


Extrait de la Cinquième Portion, scène 2

BATARDI
Ecoute! si je te disais: Adèle, le plancher va crouler, le tonnerre est en train de tomber sur la maison, tu aurais encore plus de temps à perdre… décampons. (Il la prend par la main pour la forcer à sortir.)

ADELE
Et si tu emploies ta force d’homme contre ma faiblesse de femme, je crie au feu, d’abord.

BATARDI
Eh bien! puisque tu fais tant la bégueule ce soir, apprends que le marchand de bœufs serra ici dans dix minutes.

ADELE
Mon mari!… Mais je suis perdue, moi!

BATARDI
Nous avons encore huit minutes.

ADELE
Mais il ne devait revenir qu’à la mi-août, ce vilain matou-là.

BATARDI
On l’aura averti de tes coups de canif.

ADELE
Quelle position!

AIR du premier Prix

Je n’voulais pas fair’ comm’ ces femmes
Qui prennent des amans partout.
Encor bien moins comme ces dames
Qui n’en veul’nt pas avoir du tout;
Oui, je voulais marcher sans peine
Entre ces deux écueils.

BATARDI
Bon Dieu!
O femm’s, vous voyez où nous mène
Le systèm’ du juste milieu!

J’ai un fiacre jaune à l’heure… Partons pour la Belgique…

ADELE
Partir? et mon petit?

BATARDI
Il m’embête, ton petit.

ADELE
Grand Dieu!… Un estimable bourgeois, un électeur de l’arrondissement de Sceaux, me fait présent devant la municipalité de son nom; en échange de ce don, je brise son bonheur, j’abandonne son eau de Cologne; et quand je fais disparaître de chez lui une ménagère, qui fait son dîner, qui raccommode ses habits, je lui laisse à la place un bambin insupportable dont les jeux et les cris vont l’empêcher de dormir! Sais-tu, Batardi, que ce serait infâme.


 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche