Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche



The three musketeers

Charles Morey

98 pages
Playscripts, Inc - 2009 - États-Unis
Pièce de thêatre

Intérêt: *

 

 

Cette adaptation des Trois mousquetaires est destinée aux troupes semi-professionnelles ou amateurs de bon niveau. Comme dans sa version scénique du Comte de Monte-Cristo, l’auteur se veut fidèle aux grandes lignes du texte d’origine.

Comme il lui faut cependant ramener un très gros roman à une pièce jouable en 2h30 environ, Morey procède à un découpage de l’action en très nombreuses courtes scènes qui suivent des changements incessants de lieux et de personnages.

L’ensemble suppose donc un mise en scène sophistiquée, utilisant de préférence d’assez gros moyens (plateaux tournants…) dont ne disposent pas forcément les troupes susceptibles de jouer la pièce. L’auteur donne de nombreux commentaires sur la mise en scène, en affirmant que des procédés tout simples peuvent parfaitement fonctionner.

Il est difficile de porter un jugement sur le texte lui-même, tant il est conçu pour le spectacle. On peut cependant se demander si le spectateur a des chances de s’y retrouver, confronté à un tel tourbillon de scènes «éclatées».

Si le texte suit donc le roman de près, signalons une innovation: la présence de Dumas lui-même en lisière de la scène, en train d’écrire l’histoire qui se déroule en même temps, avec des interactions. Si Dumas a une panne d’inspiration, les personnages se figent en attendant de savoir quoi faire… Un procédé qui peut se révéler amusant (voir extrait ci-dessous).


Extrait de l’acte II, scène 29

RICHELIEU. You are charged with murder, sir. Not to mention high treason!

D'ARTAGNAN. Murder? No, sir. An execution… of a woman branded with the fleur de lis, herself a murderess and thief.

RICHELIEU. You will pay for this, M. D'Artagnan. And I will personally ensure that you are condemned to death.

D'ARTAGNAN. Perhaps, sir...but I already have my pardon.

RICHELIEU. (Disparagingly:) From the King?

D'ARTAGNAN. From you sir. (He takes the Carte Blanche from his pocket.) "It is by my order and for the benefit of the State that the bearer of this note has done what has been done. Richelieu"

(RICHELIEU holds out his hand… D'ARTAGNAN gives him the Carte Blanche. RICHELIEU looks at it. Considers. Then slowly rips it up. D'ARTAGNAN turns to flee. He is stopped by JUSSAC and ROCHEFORT.)

RICHELIEU. Rochefort, Jussac, take him to the Bastille!

DUMAS. (Entering:) No, Cardinal, I think not. A trial would take at least four more chapters... and my contract only calls for one, eh, M. Rochefort?

ROCHEFORT. Your Eminence, I object...

DUMAS. The time. Cardinal, think of the time!

(DUMAS takes out his watch indicates same to the CARDINAL and then gestures at an audience that has been in their seats for two hours and a half.)

RICHELIEU. Ah, yes… of course... (He nods in agreement and picks up a paper from his desk.) I have taken one signed warrant from you and am giving you another. The name is missing on this commission... write it in yourself.

D'ARTAGNAN. A lieutenant's commission in the King's Musketeer's? But...

RICHELIEU. Yes, I have that authority...

ROCHEFORT. Your Eminence!

RICHELIEU. Rochefort! This young man should have taught you a lesson by now. Perhaps it would be best for us all to appeal to M. D'Artagnan's courage and loyalty rather than to fight it. You have the commission, sir. Do with it what you will, but remember who gave it to you, D’Artagnan.


 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche