Sommaire  Tous les livres BD Expositions Musique Objets des mythes
Votre pastiche
Recherche



Les trois mousquetaires - Milady

Maxime Fontaine

240 pages
Flammarion Jeunesse - 2023 - France
Roman

Intérêt: *

 



De même que le premier film de Martin Bourboulon, Les trois mousquetaires - D’Artagnan, sorti en avril 2023, avait été adapté en roman, le second, Les trois mousquetaires - Milady, a eu droit à sa propre « novélisation ». Le travail a été confié à un nouvel auteur: Christine Féret-Fleury a été remplacée pour ce deuxième volume par Maxime Fontaine. Ce dernier est un professionnel des romans pour la jeunesse. Il a d’ailleurs publié à peu près au même moment un autre roman centré sur Milady: Les enquêtes de Milady, tome 1. Un livre écrit en collaboration avec Bertrand Puard.

Comme le veulent les règles du genre, cette version romanesque reproduit très fidèlement le film avec une écriture destinée spécifiquement aux lecteurs ados et pré-ados. Le volume inclut un cahier de photos du film de seize pages.

La lecture du roman ne comporte donc pas de surprise pour tous ceux qui ont vu le film au préalable. Il présente cependant l’avantage de clarifier certains points de l’intrigue passablement tarabiscotés qui auraient pu échapper à certains spectateurs. On y retrouve les nouveaux personnages qui font leur apparition dans le deuxième film: Mathilde, la sœur d’Aramis à la vie sentimentale agitée, Hannibal, le mousquetaire noir dont la brève intervention ne semble justifiée que pour annoncer des suites éventuelles…

Ecrit de façon plutôt efficace, le roman permet de découvrir sous une autre approche les profondes modifications apportées par les scénaristes au roman de Dumas: l’alliance provisoire entre Milady et d’Artagnan, la trahison de Gaston, frère de Louis XIII, l’envoi de Constance Bonacieux en Angleterre chez Buckingham (et non pas au couvent de Béthune), ce qui permet de faire de Constance la victime de l’opération de séduction de Milady, plutôt que le soldat anglais Felton, etc.

Suivant toujours fidèlement le film, le livre comporte une fin ouverte avec l’enlèvement du fils d’Athos et de Milady par cette dernière. Il reste à savoir si l’aventure cinématographique lancée avec les deux films de 2023 aura ou non une suite. Un regret: pas plus que dans le premier volume, les jeunes lecteurs ne sont nulle part incités à se reporter au roman de Dumas.


Extrait du chapitre 16

Celle qu'il a enfin rejointe est brusquement saisie d'un spasme. D'Artagnan, au supplice, prononce encore son nom.

- Constance ?

Ses jolis yeux se brouillent. Elle demande encore:

- Où es-tu ?

Le mousquetaire se répand en sollicitations passionnées.

- Je suis là, mon amour, répète-t-il en vibrant de toute son âme. Reste avec moi, hein ? Je ne te quitte pas. Je ne te quitterai jamais... Je reste avec toi. Tu vas devoir me supporter longtemps.

Athos et Aramis n'osent rien dire. De leur point de vue, leur jeune ami se berce d'illusions. Il suffit d'un regard vers Constance, si faible, pour le comprendre. Mais d'Artagnan est opiniâtre. Idéaliste. Éperdument amoureux.

Aussi croit-il en un miracle, quand les paupières de son aimée se soulèvent enfin. D'Artagnan la fixe avec un sourire déchirant mêlé de larmes.

Sur le sol de bois, Constance Bonacieux esquisse un sourire. Ses lèvres bougent encore, mais aucun son ne sort. D'Artagnan se penche, leurs peaux se touchent presque.

Rassemblant ses dernières forces, la jeune femme prend la tête du mousquetaire entre ses mains. Puis elle presse ses lèvres contre les siennes. En un très doux baiser d'adieu.

Autour d'eux, plus rien n'existe. Le silence se fait absolu, sacré. L'intense communion de leurs âmes passe par leurs lèvres qui vibrent encore à l'unisson, l'espace d'un instant d'éternité.

D'Artagnan ne sait plus où se trouve le ciel, où est le sol. S'il est ivre de joie ou anéanti de tristesse.

Lentement, très lentement, la main de Constance glisse alors le long de sa joue. Elle s'échappe, dégringole en direction du sol. Bientôt, elle est inerte.

D'Artagnan, effondré, ne serre plus qu'un corps sans vie entre ses bras.

En cette tragique matinée, Athos et Aramis ont eux aussi le cœur qui saigne. Ils considèrent leur ami, resté courbé sur le gibet, au-dessus du cadavre de la suppliciée.

La stupeur est absolue. En général, les mousquetaires se sortent de toutes les situations avec panache. Mais pas ici. Pas cette fois.

Le duc de Buckingham, affolé, déboule dans la cour. Il est flanqué de plusieurs gardes. Il a perdu son entrain habituel. D'une voix blanche, il déclare :

- Mes hommes ont retrouvé sa trace. Elle est encerclée.

Athos et Aramis réagissent. Ils ne sont pas les seuls. À leurs côtés, d'Artagnan, dévasté, lève le nez. Entre ses dents, il mâche ce mot - le pire d'entre tous:

- Milady…


 

 

 

 Sommaire  Tous les livres BD Expositions Musique Objets des mythes
Votre pastiche
Recherche